La Suisse roule phares allumés 24/24 h depuis le 1er janvier 2014 – Quid des cyclistes ?

Velo_de_course_116.1.2_cycliste_visibilite

La Suisse est subitement devenue « lumineuse » le 1er janvier 2014 !

En effet, les automobilistes ont l’obligation de rouler avec leurs phares allumés 24heures sur 24, comme en Norvège par exemple.

Cela ne concerne en revanche pas les cyclistes.

Mise en garde : si vous venez en Suisse en voiture depuis l’étranger, allumez vos phares ! Sinon il pourra vous en coûter 40 CHF d’amende (soit env. 32 euros).

 

Vous avez dit « repérage » ?

Pourquoi cette décision ? Pour que les automobilistes de se « repèrent » mieux entre eux paraît-il !

Autant vous dire qu’en temps que cycliste j’étais absolument contre cette décision, car nous, petits deux-roues sans lumières de jour, devenons encore moins visibles…

Voici ma façon de voir les choses : l’automobiliste lambda va dorénavant avoir le réflexe de repérer un ORNIPE (Objet Roulant Non Identifié avec Phares Enclenchés) et non plus un véhicule, soit un objet roulant quelconque.

Velo_de_course_116.2_yeux

Bon, pour l’instant c’est assez mal barré dans ma région, car on compte encore 10-20% de récalcitrants (ou oublieux, comme moi !) qui roulent tous feux éteints – ça monte même à 30% les dimanches ensoleillés.

Il faut reconnaître que nous, les Suisses romands, sommes moins discipliné et plus râleurs que les Suisses allemands ! Mais heureusement on a jusqu’au mois de mars pour s’y habituer avant de se faire coller, paraît-il… l’avantage de la lenteur suisse !

CetteVelo_de_course_116.2_motard nouvelle législation fâche aussi les motards, qui étaient jusqu’à présent les seuls à rouler feux allumés de jour (c’était volontaire, pas obligatoire, mais bien utile). Il sera dorénavant plus difficile de les distinguer.

 

 

Eclairage réglementé ou « n’importe quoi » ?

En matière de panoplie de « phares », tout le monde n’a pas dû comprendre la même chose, car j’en ai vu de toutes sortes. Voici une liste non exhaustive :

  • les feux de croisement normaux (autorisés)
  • seulement les feux de position (ou petits feux) normaux (interdits)
  • seulement les phares anti-brouillard (autorisés ? ou est-ce des feux de jours déguisés ?)
  • les trois feux allumés : position, croisement, anti-brouillard -  mais on n’est pas en plein brouillard, juste en plein soleil…
  • les « feux de jour », ces nouvelles LED autorisées (d’origine ou rajoutées après coup), de toutes les formes, et parfois positionnées de manière tellement rapprochées qu’elles donnent l’impression que la voiture fait moins d’un mètre de large !

Ces « feux de jour » ont la particularité de n’exister qu’à l’avant du véhicule. Du coup, quand il commence à faire sombre, l’automobiliste oublie d’allumer ses feux normaux et devient un fantôme par l’arrière…

C’est quoi cette jungle ? ça fait quand même un peu désordre dans notre Suisse tellement « propre en ordre »,  comme on dit !

 

Tous ne sont pas perdants :Velo_de_course_116.3_pieces_monnaie

Les pompistes, eux, se frottent les mains (l’Etat aussi au passage) : une voiture avec feux de croisement allumés voit sa consommation augmenter de 2%.

Les garagistes aussi ont davantage de boulot : entre ceux qui font installer un système automatique au démarrage et les ampoules qui lâchent beaucoup plus rapidement (et qui demandent 2h de boulot pour les changer !), ils sont de quoi faire.

D’ailleurs, je n’ai jamais vu autant de voitures « borgnes » que depuis ce début d’année !

 

Velo_de_course_116.4_cyclisteEt les cyclistes dans tout ça ?

Nous avons le droit de devenir invisibles en toute légalité  :-( :-(

Faudrait-il que nous roulions aussi avec des lumières pour qu’on nous repère mieux ?

J’ai fait cette expérience il y a quelques jours : comme je roulais face à un soleil rasant, les voitures me dépassaient avaient le soleil dans les yeux. J’ai donc allumé mes deux feux clignotants à l’arrière (j’en ai mis deux !).  Résultat, une voiture m’a quand même frôlée ! Mais est-ce qu’elle m’aurait touchée sans mes lumières ? Bonne question !

J’avoue que je ne suis pas rassurée… En hiver, par temps gris, j’allume rapidement mes petites lumières, mais là c’était en plein après-midi avec un soleil radieux :-(

Sans compter que cet allumage de jour sur mon vélo est synonyme de gaspillage et de pollution : les piles « bouton » (les fameuses CR2032) sont chères et polluantes.

Velo_de_course_116.5_knog

Ou faudrait-il carrément équiper mon vélo de phares plus puissants, rechargeables sur secteur ?

J’estime que cette nouvelle loi ne présente que des désavantages pour les cyclistes :

  • nous sommes éblouis par les phares des voitures, surtout par les LED et les « borgnes »
  • nous devenons invisibles, car nous ne somme pas une « paire de phares »
  • nous risquons de devoir équiper nos vélos de phares plus puissants et les laisser allumés en permanence
  • nous allons donc ainsi gaspiller et polluer

Où est la logique dans tout ça ?

Je serais curieuse de connaître votre avis sur la question ! :-)

Antoinette

 

 

 

Partagez :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • PDF
  • Print
This entry was posted in Sécurité and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

24 Responses to La Suisse roule phares allumés 24/24 h depuis le 1er janvier 2014 – Quid des cyclistes ?

  1. Jacques says:

    J’étais aussi très opposé à cette nouvelle obligation, exactement pour les mêmes raisons que toi.
    Etant équipé de dynamos de moyeu sur (presque) tous mes vélos, je roule de plus en plus feux allumés, en tout cas en ville ou dès qu’il fait un peu sombre. Mais ça n’est qu’un pansement avec une efficacité limitée : de jour, mon feu arrière ne peut pas faire le poids contre les phares des voitures qui arrivent en face.

    • Antoinette says:

      Je n’ai pas des moyeux avec dynamos, mais j’ai en permanence mes petites LED sur le vélo et, comme toi, je les allume de plus en plus souvent, dans les forêts, dans les rues bordées d’arbres etc… Et j’ai remarqué à quelle vitesse on s’habitue – en tant que cycliste mais aussi automobiliste – au changement : je commence à trouver les voitures sans phares difficiles à repérer ! Alors pour les automobilistes, nous les cyclistes devenons forcément de plus en plus invisibles…

  2. Fanch says:

    Bonjour Antoinette

    À propos de l’éclairage des vélos, j’ai eu la surprise de croiser cet été, à trois reprises, sur la véloroute des Abers (interdite aux véhicules à moteur), en plein jour, et au soleil, des cyclotouristes qui roulaient avec les feux allumés. Du jamais vu.

    Même en Norvège, en juin dernier, je n’ai pas vu de vélos illuminés.

    • Antoinette says:

      Bonjour Fanch,
      C’est bizarre en effet, surtout sur une voie cyclable…
      A moins qu’il n’y ait un tunnel dans la région ? Ou qu’ils soient partis de nuit et qu’ils aient oublié d’éteindre ? Un mystère en effet…
      Comme je ne savais pas où était cette véloroute des Abers, j’ai cherché et vu que qu’elle se situe au nord de Brest et fait 42 km de long, ce doit être sympa à rouler :
      http://gr34pacl.jimdo.com/autres-types-de-balade/la-v%C3%A9loroute-des-abers/
      Merci pour cette découverte !

  3. Il y a eu pas mal d’études et de tests réalisés sur ce sujet dans différents pays d’europe. Ce qui me surprend le plus, c’est que les spécialistes ne sont même pas tous d’accord sur les résultats tirés des périodes d’essai en mode « phares allumés ». A mon avis, un peu comme les motos, les vélos (et les poussettes) ont bien besoin de phares à l’avant et à l’arrière pour être mieux vues.
    Dans tous les cas, mieux vaut prévenir que guérir… En France comme en Suisse ;)

    • Antoinette says:

      Merci pour votre témoignage ! Avec quelques mois de recul, je constate en effet la nécessité de plus en plus présente que j’ai d’allumer mes petites lumières de vélo dans les zones plus sombres (allées d’arbres, forêt) en plein jour, car en tant qu’automobiliste je constate que j’ai déjà intégré dans mon inconscient le fait que les véhicules ont forcément des lumières…
      Cela m’a frappé récemment en France, où j’avais l’impression que les véhicules avec phares éteints étaient difficiles à voir. Alors que dire des cyclistes ! Soyons donc très prudents et allumons nos petites lanternes plutôt trop souvent que pas assez… ;-)

  4. Un petit bonjour, nous sommes toutes deux citées dans le Vélo pour les Nuls qui vient de sortir ! J’espère que ça vous fera des visites! j’espère de mon côté avoir un bon prétexte pour vous citer, pour au moins une bonne raison : les femmes cyclo-blogueuses sont rarissimes !!!!

    • Antoinette says:

      Bonjour Isabelle, désolée pour ma réponse très tardive ! Merci pour cette info à propos du livre Le vélo pour les Nuls, je l’ignorais… Je vais investiguer ;-)
      Je retiens aussi votre site, très intéressant, bravo !!

  5. Tiens tiens… un article intéressant qui me parle car… justement, avec mon anniversaire à venir (chhhh…) je réfléchis à des solutions d’éclairage. Et notamment, la marque Magic Shine qui semble un super compromis luminosité/prix, est apparemment un peu critiquée au niveau de ses produits qui sont…….. éblouissants pour ceux qui arrivent en face!
    Donc si tu voir un phare ambulant le long du Léman, qui se fait engueuler par les conducteurs de monstromobiles… ben c’est ptet moi !!! ;)

    • Antoinette says:

      Ah, mais si c’est de nuit et que je te croise, ce sera forcément en ‘monstromobile’ – enfin ‘petite’ monstromobile…, vu que je ne roule pas à vélo de nuit :-D

      Mais je te rassure, tu ne seras pas le seul à avoir un phare puissant. D’ailleurs j’ai lu que pour ne pas éblouir les autres, il faut régler le point le plus lumineux du faisceau de manière à ce qu’il projette à 10 m de ta roue avant. Tu me diras si c’est concluant… ;-)

      • bien noté! je te tiendrai au courant… même si bon, là il fait trop froid deja pour rouler en extérieur… alors de nuit, c’est hors de question ! Peut être en février… au pire, mars! Bon we :)

        • Antoinette says:

          Volontiers ! ça m’intéresse… et pas de souci, vaut mieux patienter jusqu’au printemps que de geler sur le vélo ! ;-)

  6. laurence says:

    Merci pour ton article Antoinette qui ouvre un débat dans lequel tout le monde semble d’accord. Je pense aussi que le cerveau automobiliste s’habitue à une certaine forme de routine, risquant ainsi de focaliser son attention sur tout véhicule lumineux et zapper les pauvres ombres du bitume que nous allons devenir.

    • Antoinette says:

      Le cerveau intègre en effet des nouveaux réflexes et oublie très vite les anciens… même si après 18 jours après l’entrée en vigueur de cette loi, chez certains automobilistes, ce n’est pas encore intégré du tout. Il faudra que nous trouvions des parades pour ne pas devenir des ombres du bitume, comme tu dis si joliment !

  7. Alain2pau says:

    Bonjour Antoinette,

    Le Professeur Claude Got, dans une de ses études sur les accidents voiture-cycliste avait relevé que 100 % des automobilistes n’avaient pas vu le cycliste.
    Cette loi, encore une fois, oublie les cyclistes.

    Merci pour tes articles.

    • Antoinette says:

      Merci pour cette info, Alain ! C’est en effet la réponse classique… preuve, comme l’a bien souligné David, que notre cerveau est biaisé.

      Cela me fait repenser à une blague que j’avais sortie il y a quelques mois, quand cette question des feux de jour était en discussion : j’avais dit : « Et nous, les cyclistes, on devra rouler avec un gyrophare sur le casque pour être vus ! »

      Je me demande si on ne devra pas en arriver là… et comme les couleurs oranges et bleues sont déjà prises, je propose… rose ! :-D

      • Alain2pau says:

        Rose pour les dames, oui, elles naissent dans une rose, et nous dans un chou, donc ce sera vert ! !

        • Antoinette says:

          Ha, je vois que ma petite pointe a fait mouche ! Tu n’aimes pas le rose ? Perso je préférerais aussi le vert, car le rose avec mon vélo orange, ça ferait mauvais goût… Ou alors un gyrophare blanc, comme les cigognes, sans discrimination… :-D

  8. David says:

    Salut Antoinette,
    Intéressant encore ton édito. Ta position selon laquelle notre « visibilité » est toujours fonction de la capacité des autres à nous distinguer, donc qu’elle est relative, se défend. Si lumière = présence, alors non lumière = absence. S’il y avait un type de feux (couleur) réservé aux cyclistes, sans doute qu’on nous verrait davantage.
    Ici au Québec, des normes automobiles canadiennes font que les voitures assez récentes (américaines, japonaises comme européennes) arrivent avec une modification faisant que, dès que l’on démarre, les feux de position ou de jour s’allument automatiquement (avant seulement pour certains modèles) et ne peuvent être éteints. D’ailleurs, d’aucuns oublient par ce fait d’allumer leur feux de croisement le soir venu et roulent ainsi sans « lumière à l’arrière ».

    Pour la sécurité des cyclistes, je crois que le durcissement des lois sanctionnant l’usage du « smart phone » au volant serait beaucoup plus pertinent. Combien de fois me suis-je fais frôler le coude ou l’épaule gauche par un rétroviseur de bagnole alors que son conducteur (triche) était à texte sur son bidule!
    En plus, j’ai toujours trouvé que la notion de « prudence à vélo » sonnait drôle… comme si on allait se retourner sur notre selle à chaque fois qu’une voiture allait passer à côté de nous… pour prévenir. C’est de vigilance et de concentration dont il faut parler, et cette attitude doit d’abord être adoptée par les automobilistes.

    • Antoinette says:

      David, tes remarques me parlent tout à fait ! L’idée des lumières de couleur différente est intéressante, mais de là à la faire accepter… par contre j’ai tout récemment qu’en Suisse, les lumières de vélo qui clignotent ne sont pas interdites, contrairement à ce qu’on nous a toujours dit ! C’est déjà un plus par rapport à une lumière figée. Mais en plein jour, on reste quand même perdant… ;-)

      J’ai en effet oublié de préciser que les voitures récentes sont équipées de l’allumage automatique des feux de jour. Mais comme tu dis, seulement à l’avant, ce qui est un aberration à mon avis. En plus ces lumières sont des LED, et prennent des formes très diverses, genre « dent de morse » (Citroën DS3) ou « vaguelettes » (Audi), ou plus simplement barrettes horizontales. Un peu déco de Noël :-D

      Quant au smartphone, je te rassure, les conduites erratiques ici j’en vois aussi tout le temps ! Si heureusement en tant que cycliste on ne se fait pas coller si on ne roule pas sur la piste cyclable (sale ou squattée par les piétons), les gens qui téléphonent au volant non plus !

      Mais je dirais qu’ici en Suisse, c’est surtout la largeur des voitures qui pose problème : elles sont de plus en plus grosses, mais les routes, elles, ne sont pas plus larges ! Donc 2 voitures + 1 cycliste, ça ne passe plus ! Et comme la patience n’existe plus, on en fait les frais… Comme tu dis, nous devons avoir un comportement exemplaire, mais pas l’automobiliste. Mais note que quand je vois des cyclistes griller des feux à des carrefours dangereux, je n’approuve pas non plus ;-)

      • Fanch says:

        Bonjour,
        Les lumières de vélo qui clignotent sont peut-être autorisées en Suisse, mais pas en France.
        Pour l’éclairage et la signalisation des véhicules, vélos compris, il faut distinguer :
        - ce qui est obligatoire, dans le respect des normes,
        - ce qui est autorisé, dans le respect des normes,
        - le reste est interdit.

        Par exemple, tu es dans l’obligation d’avoir un feu avant et un feu arrière la nuit, mais pas deux, ce n’est pas prévu dans les textes, donc interdit.

        • Antoinette says:

          Bonjour Fanch,

          Merci pour ces précisions concernant les règles en France !

          C’est vrai qu’à l’arrière j’ai mis 2 petites lumières, mais elles sont très proches (une de chaque côté du tube de selle) et peuvent donner l’impression que c’est une seule grosse lumière qui clignote (on en trouve d’ailleurs dans le commerce). Dommage qu’en France le clignotement ne soit pas admis, car je trouve qu’on repère bien mieux les cyclistes avec feux clignotants.

          Par contre, à l’avant, je ne mettrais pas deux lumières, et surtout pas celles qui éclairent la route (donc non clignotantes), car ça peut être trompeur pour l’automobiliste : j’ai lu quelque part qu’un conducteur s’était fait une grosse frayeur en croyant voir arriver une voiture de loin, mais en réalité c’était un cycliste avec 2 lumières fixées sur le cintre. J’imagine qu’en Suisse aussi, ce double éclairage est interdit.

  9. Salut Antoinette, ah tu ouvres là un vaste débat !!! C’est une règle que l’ancien gouvernement avait « tenté » d’instaurer il y a quelques années mais cela n’est même pas allé jusqu’à la fin de la période d’essai, il faut dire que les Français de français sont certainement plus têtus et moins disciplinés que les Suisses Romands … Mais plus sérieusement une étude a-t’elle démontrée l’intérêt d’une telle règle, je sais qu’à l’époque on nous avez vaguement parlé d’exemples Scandinaves… mais peut on transposer des règles d’un pays à un autre avec des habitudes et des climats et des temps d’ensoleillement qui n’ont rien à voir ? autant dans les pays du nord avec des hivers longs et des jours courts peut être que oui cette mesure est intéressante mais quid des pays du sud et du sud de ces pays ? Franchement dans ma régions du sud est où le soleil brille plus de 300 jours par an mais où est le positif ? comme toi je pense que c’est mettre en danger les autres usagers que sont les motards ou les 2 roues en général.

    • Antoinette says:

      Gil, je suis tout à fait d’accord avec toi ! Non seulement les latitudes ne sont pas mêmes (quelle chance tu as, 300 jours de soleil par an !), mais les coutumes aussi.

      Et pourtant… j’ignorais que dans un pays comme l’Italie, c’était obligatoire hors des agglomérations ! Et c’est encore plus au sud que chez toi. Par contre, Allemagne, Belgique, Hollande, rien…

      J’ai trouvé cette carte avec les pays concernés (et une recherche possible par pays plus bas dans la page, y compris les autres exigences telles que gilets etc.) :

      Aperçu, à l’échelle européenne, de l’obligation de rouler avec les phares enclenchés durant la journée

      A bon entendeur… ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.